Paris- Dakar : Rencontre avec le patissier amateur Moulaye Fanny

Tout a commencé par un like sur une de mes publications sur Instagram !

C’est de cette façon que j’ai découvert le compte de Moulaye Fanny alias Dimples_man.

J’ai lu son site Sweet&Treat et découvert un pâtissier amateur de haut vol !

En parcourant à nouveau son compte Instagram, je me suis dit :

Et si…

Et si je lui proposais une séance photo .

Ma démarche : Le photographier réalisant la recette de son choix

Il a accepté immédiatement!

Après quelques échanges, nous nous rencontrons enfin !

Moulaye, tout sourire,  m’accueille dans sa cuisine.

Et nous voilà parti pour un après midi pleins de sourire, de découvertes et  d’échanges !

La recette qu’il me propose de photographier est un Paris- Dakar : Il s’agit d’une pâte à choux dressée comme un éclair et garnie d’une crème mousseline à base de praliné cacahuète – vanille fait maison.

Rien que ça !

A l’origine

Moulaye est d’origine ivoirienne.  Dans son enfance, il a plus  été entouré de fruits que de Forêt Noire ou de meringue.

La pâtisserie restait un dessert exceptionnel plutôt réservé aux grandes occasions.

C’est à l’occasion de goûter chez son oncle qu’il découvre le gâteau au chocolat ! Le premier d’une longue série.

Il apprécie tellement ce gâteau qu’il apprend auprès du cuisiner comment le refaire !

La recette est précieusement notée dans un cahier jauni par les années, témoin du début d’une belle aventure.

Moulaye ne s’est pas arrêté au gâteau au chocolat : Petit à petit, il a perfectionné sa technique.

Il réalise maintenant des recettes aussi complexes que goûteuses, en témoigne son site Sweet&Treat.

Il régale régulièrement ses amis et ses collègues.

Mais revenons à la recette du jour : le Paris-Dakar

La crème mousseline

Pour commencer , il prépare la crème mousseline : Une crème pâtissière préparée la veille, un bon beurre pommade et le praliné !

Le praliné, justement, il contient des cacahuètes torréfiés juste comme il faut  et de la vanille…

Pas uniquement les grains mais la gousse évidée également : cette astuce enrichit considérablement  le goût  du praliné ! A essayer !

La crème mousseline réalisée, Moulaye passe à la réalisation de la pâte à choux.

Indiscrétions

Pendant qu’il pèse ses ingrédients, je ne cesse de questionner cet amateur éclairé.

Moulaye n’aime pas les marrons  et n’était pas fan de meringue.

Même si sa récente visite de la boutique  Meringaie  le faire changer d’avis…

Les macarons lui résistent pour l’instant !

Il achète ses produits sur le net  mais également chez Mora.

Enfin, il a participé au casting de l’émission « Le meilleur pâtisser M6 »  mais a  malheureusement échoué à la dernière étape de pré sélection : ce n’est que partie remise !

La pâte à choux

Moulaye connait ses classiques.

Son astuce pour retenir les recettes : il s’appuie sur les proportions:

Tant pour tant, 1/3 de ceci et 2/3 de cela.

Moulaye insiste sur l’importance de dessécher la pâte et sur la technique : On prend son temps (environ 4 min, feu moyen) et surtout on écrase bien la pâte sur les parois de la casserole jusqu’à la formation de la fameuse pellicule en fond de casserole.

Ensuite, il faut prendre le temps de refroidir la pâte puis incorporer un à un les œufs battus

Le façonnage

Après avoir tracé sur le papier cuisson l’emplacement des futurs Paris-Dakar ,  il les façonne délicatement.

Quelques grains de sucre perlé et cacahuètes hachées pour la décoration. ..

Et zou ! Au four mais pas simplement à 180°C pendant 30 minutes , non, c’est plus fin que cela :

Il y a bien longtemps que le four préchauffe à 200°C.

Il faut l’éteindre , enfourner pour 10 minutes, puis le rallumer à 170°C pour à nouveau 20 minutes. Enfin,  pour les 10 dernières minutes, on maintient entrouverte  la porte du four avec une cuillère en bois.

A peine refroidi, nous les goûtons.

Le dressage

Après avoir coupé en deux ces petites merveilles , Moulaye dresse la crème mousseline.


Un peu de sucre glace en guise de touche finale aux Paris-Dakar et à notre rencontre.

La dégustation

Ce n’est que le lendemain que je déguste en famille le Paris -Dakar confectionné par Moulaye.

La crème est légère et aérienne.

Elle a bon goût de cacahuète

Malgré la nuit au frais, la pâte à choux est restée craquante : elle me rappelle les chouquettes de mon enfance .

Ces pâtisseries vous font envie ?

 Moulaye vous propose ses  recettes sur son site  Sweet&Treat

Ses réalisations et créations sont en vente sur le site Cakeway

Comments (2)

  1. J’ai tout simplement adoré ton billet Nathalie ! Quelle jolie rencontre et que de belles photos appétissantes 🙂 Un vrai plaisir pour nos mirettes !

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! J’ai adoré rencontré Moulaye Fanny!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils